NOS REVENDICATIONS / WIJ CLAIMEN

(Nederlanse versie hieronder)

 

En 2016, la Belgique a ratifié la dite Convention d’Istanbul, premier texte international contraignant en matière de lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes. Ce faisant, les pouvoirs publics se sont engagés à respecter à tous les niveaux (fédéral, régional, communautaire et communal) les obligations formulées par cette Convention à travers la prévention des violences, la protection des victimes, la poursuites des auteurs et la coordination des politiques aux différents niveaux de pouvoir (synthèse des lignes de force de la Convention ici).

En 2019, la société civile a déposé, en parallèle au rapport officiel de l’Etat, un rapport alternatif sur la mise en oeuvre de cette Convention en Belgique qui souligne que, sur base des constats de terrain, 80% des articles de la Convention sont peu, mal ou pas du tout réalisés.

Ce rapport alternatif met aussi en évidence une série de recommandations, parfois portées de longue date par la société civile qui insiste sur leur mise en application, notamment à travers le nouveau plan d’action national de lutte contre les violences faites aux femmes (2020-2024) qui est en cours d’élaboration sous le pilotage de l’Institut pour l’Egalité des Femmes et des Hommes.

Lire le rapport alternatif de la Convention d’Istanbul

 

 

MANIFESTATION NATIONALE FÉMINISTE DU 25/11
NOUS REVENDIQUONS

  • La reconnaissance du caractère sexiste des violences envers les femmes et de leur incorporation dans un système global de dominations.
  • L’éradication de toutes les formes de violences. Liées entre elles, elles s’articulent les unes aux autres et sont donc toutes à combattre : il n’y a pas de petites violences.
  • L’investissement de moyens financiers et humains nécessaires pour lutter efficacement contre les violences faites aux femmes.
  • La collecte et la publication généralisées de statistiques sur les violences envers les femmes et la reconnaissance institutionnelle de ces violences.
  • Une formation systématique, adéquate et continue des intervenant.es de première ligne et des professionnel.les concerné.es liée à une meilleure collaboration.
  • Le renforcement du rôle de la Belgique dans la lutte internationale contre les violences faites aux femmes.
  • Un changement des mentalités et des comportements favorisant la non-violence et la non-discrimination, résultat de la prévention et de la sensibilisation.
  • Une réelle prise en compte de l’égalité des femmes et des hommes dans les politiques.
  • Une prise en charge accessible et spécifique à chaque victime – peu importe son statut –, et à chaque violence.
  • La fin de la « culture de la culpabilisation » des victimes.

 

 

FEMINISTISCHE BETOGING OP 25/11
WIJ CLAIMEN

    • De erkenning van het seksistische karakter van geweld tegen vrouwen en van de verankering ervan in een globaal dominantiesysteem.
    • De uitbanning van alle vormen van geweld. De verschillende vormen van geweld zijn onderling verbonden en moeten allen bestreden worden: een lichte vorm van geweld bestaat niet.
    • Het investeren van het nodige financiële en menselijke kapitaal om op een efficiënte manier te strijden tegen geweld ten aanzien van vrouwen.
    • Het verzamelen en publiceren, op gestandaardiseerde wijze, van statistieken omtrent geweld ten aanzien van vrouwen en de institutionele erkenning van dit geweld.
    • Systematische, aangepaste en permanente vorming van eerstelijns-professionals (v/m/x) en andere betrokken professionals (v/m/x), met het oog op een betere samenwerking.
    • De versterking van de rol van de Belgische overheid in de internationale strijd tegen geweld ten aanzien van vrouwen.
    • Een mentaliteits- en gedragsverandering waarbij geweldloosheid en non-discriminatie nagestreefd worden als resultaat van preventie en sensibilisering.
    • Het daadwerkelijk opnemen van gelijkheid tussen vrouwen en mannen op de politieke agenda.
    • Een toegankelijke en specifieke ondersteuning voor elk slachtoffer, ongeacht haar statuut, en de vorm van geweld die haar toegebracht werd.
    • Het beëindigen van de victim-blamingcultuur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :